François Grivelet

Artiste pluridisciplinaire, François Grivelet, né en 1988, est tout à la fois photographe et réalisateur de films. Il est également en charge de la direction photo d’un magazine papier : Gonzaï Magazine. C’est la découverte, à l’adolescence, de la street-photography américaine et de la photographie japonaise des années 70 qui sera le déclencheur de sa passion et le fera partir quelques années plus tard à New York, pour étudier le cinéma et la photographie au Brooklyn Collège.

Cette période d’apprentissage exaltante, nourrie par une immersion dans la ville, un long travail de recherche sur le medium photographique et des expérimentations diverses, va lui permettre de trouver et de développer un mode d’expression singulier. François Grivelet travaille alors en se réappropriant toutes sortes d’appareils, de supports et de dispositifs (altérations chimiques, interventions sur le négatif, combinaison de techniques analogiques et digitales etc.), ces approches expérimentales étant tout aussi importantes, si ce n’est davantage, que la prise de vue elle-même.

Dans les séries Alt/take et Hassles, l’artiste compose les images après la prise de vue et le traitement chimique. C’est au gré de ses flâneries que François Grivelet découvre, dans une vieille boutique d’électroménager à Lourdes, un stock de pellicules périmées depuis les années 80. Ce sera la genèse de Alt/take, série de photographies née d'une appropriation heureuse et fruit du hasard : L’artiste accumule d’abord un large matériel, de façon aléatoire, quotidienne, sans se soucier des sujets. Puis, à partir de ce matériel, et de ce qui « survit » au traitement chimique, il recadre et compose des images, des paysages, des sensations, parfois des portraits. L’usure de la pellicule devient un élément déterminant de cette recherche ; et le point de départ d’un travail plus plastique, abstrait et pictural, détaché de sa dimension documentaire et anecdotique.

http://francoisgrivelet.com/