Silvère Jarrosson

Né en 1992, Silvère Jarrosson se forme au départ à l’école de danse de l’Opéra National de Paris. Diplômé en 2011, il est toutefois contraint d’abandonner cette discipline à la suite d’une blessure. Il se tourne alors vers la peinture et, porté par sa formation de danseur,  communique à ce nouveau medium une vision et une  esthétique marquées par le  mouvement. L’artiste s’oriente ensuite vers un cursus en biologie à l’université Paris VI. C’est là qu’il prend conscience de la complexité de la matière, tout à l’étonnement de la découverte et de l’observation  des couches sédimentaires qui trouveront plus tard un écho particulier dans ses travaux.

 

Le processus créatif de Silvère Jarrosson suit un rituel bien spécifique : l’artiste déverse tout d’abord des litres de peinture blanche sur ses toiles pour obtenir des fonds qu’il souhaite les plus purs et les plus lisses possibles. L’acrylique forme ensuite des amas et des méandres de matière, à l’instar d’une porte entrouverte sur des univers sombres, fragmentés et cosmiques. Le travail du peintre, entre le support et le matériel utilisé, suggère un lien profond avec la physique, les phénomènes gravitationnels, impulsés par le mouvement qui fait s’écouler l’acrylique sur la toile en un événement complexe et partiellement imprévisible.

 

Silvère Jarosson intègre littéralement son corps dans le processus de création : à  la manière d’un danseur, il déverse des pots de peintures sur la toile, le corps en tension, les bras tendus et les jambes fléchies, il empoigne la toile et fait onduler la peinture fraîche au gré des ondulations de son corps, comme dans un ballet.

 

L’artiste imagine également la peinture dans une de ses dimensions essentielles, celle d’une ouverture au monde, privilégiant la rencontre avec un public extrêmement diversifié, toujours dans une dynamique de transmission. Des classes d’école primaire viennent ainsi visiter son atelier situé dans le Val-de-Marne, et découvrir la façon dont travaille un artiste au 21ème siècle. Silvère Jarosson anime également des ateliers pour des détenus. Ces ateliers permettent à ces derniers d’exprimer leur potentiel créatif pour retrouver une identité mais également de saisir l’importance de l’acte de création dans l’art contemporain.

 

Silvère Jarrosson a fait l’objet, depuis 2014, de nombreuses expositions personnelles (Paris, New York, Venise) et participé à des expositions collectives (Paris, Berlin, Hong Kong, Macao etc.), que ce soit dans des galeries d’art, des musées ou des lieux culturels. En 2018, l’artiste a été l’invité de  deux résidences d’artistes, dont l’une à la Fondation Claude Monet. A cette occasion, les curateurs qui ont accompagné son travail, ont établi  des liens entre les Nymphéas du maître et la vision de l’abstraction du jeune peintre.

 

 

Expositions personnelles :

2018 – «Temps suspendu», curateur Thierry Tessier, Vanities Gallery (Paris)

2018 – «Figures», Crédit du Nord (Paris)

2018 – «De Natura», curateur Thierry Tessier, Vanities Gallery (Paris)

2017 – «Murmures de sous la surface», curateur Hannibal Volkoff, Galerie Hors-Champs (Paris)

2016 – «La mémoire de la danse», Alliance Française de Venise

2016 – «In Utero», curateur Hannibal Volkoff, Galerie Hors-Champs (Paris)

2015 – «Undulations», curateur Nicolas Saint Gregoire, Life Gallery (New-York)

2014 – «Créatures», curateur Nicolas Perrot, Galerie Ticolas (Paris)

 

 

Expositions collectives (sélection) :

2019 – Triennale de Guangzhou (Chine), représenté par la Vanities Gallery (Paris)

2019 – «Tout va très bien», curateur Azar Asifovitch, Galerie Mansart (Paris)

2018 – «Entrée dans le mouvement», Académie des Beaux-Arts de Lettonie

2018 – La petite collection, curatrice Florence Lucas, Galerie Bertrand Grimont (Paris)

2018 – «Cabinets of Curiosities», City University of Hong Kong

2017 – YIA Artfair (Bruxelles) représenté par la Blanc Art Gallery (Macao)

2017 – Sanya Art Fair (Chine) représenté par la Blanc Art Gallery (Macao)

2017 – «Métamorphose», Espace Ephémère (Le Mans)

2016 – Salon des Réalités Nouvelles (Paris)

2015 – «Macao Gaming Show», Blanc Art Gallery (Macao)

2015 – «Les Métamorphoses», curateur Hannibal Volkoff, Galerie Hors-Champs (Paris)

2015 – Deuxième Biennale Internationale d’Art Contemporain de Palerme (Italie)

2014 – «Flashback», Marzia Frozen Gallery (Berlin)

2014 – Arte Catania, Catane (Italie)

 

Residence :

2018 – Résidence d’artiste de la Fondation Claude Monet (Giverny)

2018 – Résidence de la Villa Jean-Denis Attiret (Canton, Chine)

Site de l’artiste : https://www.silverejarrosson.com/